{Tournée Bretonne} Valognes (50) 9 Juillet 2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

{Tournée Bretonne} Valognes (50) 9 Juillet 2011

Message par Tweetie le Dim 24 Juil 2011 - 17:01

Merci à Chouchou pour son CR et à Bouchon de Org pour l'article ;)

Allez, je m’y jette car nous n’étions pas très nombreux de ce forum à Valognes hier au soir… alors essayons de partager un peu cette nouvelle soirée nolwennienne…

Donc vendredi aux aurores, départ chez mes parents pour un début de week-end aux connotations bretonnes (Oui, oui la Loire Atlantique est bretonne… ). Sans les enfants, on a un peu plus de latitude et on profite donc un peu de l’air iodé à défaut de soleil (Ma Bretagne quand il pleut… ). Petite visite à mon papounet , petite soirée avec ma mamounette et samedi, après une matinée relax, nous voici Mr chouchou et moi-même sur la route de la Normandie…365km à faire nous dit le GPS…C’est donc le cœur léger, libre de toutes contraintes que nous prenons le chemin de Valognes… Le temps est à l’humidité mais c’est un risque quand on va en Bretagne ou en Normandie… On traverse donc Nantes, Rennes sous la pluie, sous ce petit crachin breton que tout le monde adore…

Nous poursuivons notre chemin…Plus nous avançons, plus le temps s’éclaircit. Le crachin s’arrête pour laisser place à un ciel gris clair… Je profite de ce chemin pour piquer un petit roupillon… La soirée va être longue… Je me réveille et nous voilà déjà au Mont St Michel… Nous nous délectons de son profil qui se détache très clairement aux bords de l’Autoroute, puis arrive St Lo et enfin Ste Mère l’Eglise… Eh oui, nous avons choisi un petit hôtel dans ce célèbre petit village qui marqua le début du Débarquement de 1944… Il faut bien entretenir la mémoire dans ses périples nolwenniens.

Nous arrivons donc à l’hôtel vers 18h. On se change, on se rafraîchit, on check le sac à dos… places, sandwichs, eau, cape, pull (oui, oui, il fait maintenant beau mais on est en Normandie et tout peut changer si vite...), appareils photos et hop nous voilà de nouveau dans la chouchoumobile pour faire les 17km qui nous séparent de Valognes… C’est vers 18h35 que nous pénétrons dans Valognes…

Maintenant il faut trouver le lieu du concert car les billets ne spécifient pas d’adresse…juste terrain de sport… pas facile de savoir où c’est et Mme GPS ne connaît bien sûr pas avec cette adresse si précise. On se dirige donc vers le centre ville avec le secret espoir de voir de grands panneaux indicateurs….mais rien. Mr chouchou me dit alors « Regardes, les gens qui traversent la rue ont un pull et un appareil photo. Ils doivent y aller, alors tournes à droite ». Je m’éxécute…On roule et on trouve d’autres personnes avec Kway et pulls…

On se dit que c’est bon et on cherche à se stationner pour finir le chemin à pieds. Nous sortons et qui trouvons nous sur le trottoir d’en face…des têtes connues de ce forum qui comme nous, arrivent pour la soirée . Petit bisou de rigueur et nous finissons le chemin vers le terrain de sports ensemble. Lorsque nous arrivons, une longue file de gens est déjà là (plus de 100m) et déjà beaucoup de personnes sont rentrées. Le premier invité, Léo Jovanek, chante déjà.

Nous patientons donc gentiment en l’écoutant. La foule entre gentiment mais sûrement… au bout d’une trentaine de minutes, nous atteignons la porte…l’entrée est longue car la sécurité impose en plus de la fouille de rigueur des sacs, une fouille au corps… du coup, c’est long… Enfin, après ses formalités peu ordinaires, nous voilà dans ce grand stade…

Une grande scène assez large, une foule déjà impressionnante (environ 2000 personnes sont déjà là ), les traditionnels vendeurs de boissons et de merguez-frites (on sait ce qu’ils vendent à plusieurs mètres de distance )…des familles pique-niquent, des enfants jouent, des papys se font une petite mousse et les mamies se racontent déjà le dernier cancan du coin… une ambiance bon enfant, sympathique et familiale…les cops s’avancent pour aller repérer les lieux.

Quant à moi, je me fais une petite pause tabouret pour soulager mon petit dos qui souffre déjà des 30 minutes d’attente que nous venons faire. Une fois remis, nous décidons de retrouver les cops…Bien sûr, ce sera mission impossible dans cette foule . Aussi, après une vaine recherche, nous tentons de nous approcher…Le sieur Jovacek ayant fini, les techniciens s’affairent pour préparer le matos du chanteur suivant. Les gens en profitent pour se restaurer. Je me mets à chercher Ludo et Patinette, persuadés qu’ils ont bien dû arriver tôt pour pouvoir être bien placés.

Malheureusement, nous ne les retrouverons pas. Nous décidons donc de nous installer dans un petit espace légèrement sur la gauche de la scène. Nous sommes dans les 5 ou 6 premiers rangs. Pas trop mal pour une arrivée à 19h seulement . Nous ne bougerons plus… On s’assoit, on pique-nique, on lit, on cause avec les voisins normands…enfin on occupe le temps…Le soleil est là malgré la petite fraîcheur du soir. Les gens ne se bousculent pas et chacun, pour le moment, a son espace vital…Quel plaisir !!! Petit à petit, les gens prennent leurs places : Les papys et mamies installent leurs chaises de camping, les plus habitués ont leur petit tabouret (comme moi). Tout ce petit monde cohabite tranquillement ou presque…

Vers 20h30, on nous annonce Guillaume Grand… vous savez celui qui fait un tabac avec « Toi et Moi ». Personnellement, ce jeune homme ne m’a pas particulièrement ému… Malgré une bonne pêche sur scène, j’ai eu la désagréable impression d’avoir la réplique de Grégoire sur scène. Pas que je n’apprécie pas Grégoire, mais ce jeune homme chante des titres qui vous donnent l’impression qu’il chante toujours la même song, sur le même air et le même tempo… Malgré la richesse de ces textes, il est un peu trop monocorde à mon goût… Enfin ce n’est qu’un avis.

Nous passons donc une bonne heure en sa compagnie, une heure qui passera relativement rapidement grâce à ce jeune homme et aux bons musiciens qui l’accompagnaient… Il achève son show vers 21h20. Démontage des instruments et mise en place des instruments pour les musiciens de la Miss… Yanis est en pleine effervescence et dirige d’une main de maître l’installation… Instruments, spots lumineux, micros, bouteilles, serviettes… Fred vient vérifier, fait ses tests… Tout le monde s’affaire…


Côté foule, les rangs se serrent et on commence à pousser. Les enfants veulent passer mais c’est dur car les premiers rangs sont déjà occupés par des enfants et des handicapés…On ne peut pas mettre les enfants les uns sur les autres….

Les mamies et les papys ne veulent pas plier leurs sièges, ce qui ne facilite pas la chose. J’arrive avec ma voisine de devant à me faire un petit trou pour poser mon derrière car mon dos souffre… Heureusement que j’ai pu me reposer un peu car le concert de la belle aurait été une souffrance plutôt qu’un plaisir…Le temps s’écoule doucement, des gens râlent un peu car ils sont serrés, d’autres bousculent un peu mais personne ne s’énerve…


Les musiciens de Nol pointent alors leur nez sur les côtés…le début est proche…les organisateurs du festival montent sur scène et remercient les bénévoles et les techniciens pour leur aide dans l’organisation et introduisent la Miss…la vedette du festival d’après eux…Sympa cette petite introduction.

Ils nous informeront que grâce à elle, ils ont battu leur record d’entrée pour ces deux jours de festival…10000 entrées selon eux. Je me retourne et je constate d’un coup d’œil que les 2000 personnes de 19h se sont transformés en 5 ou 6000 personnes à 22h…Waouh !!! C’est bien pour Nol… Quel succès ! Cà fait chaud au cœur et qu’elle va être contente d’avoir cette foule devant elle… Je m’en réjouis d’avance. Les gens autour de moi sont pressés de la voir, de l’entendre… Il y a une espèce d’effervescence qui se fait sentir, qui monte…les « Nolwenn » commencent à fuser…


La foule est prête à lui réserver un accueil chaleureux quand les premières notes tombent dans ce ciel normand encore ensoleillé… Kevin, Fred…Intro musicale, arrivée de Robert qui je le constate immédiatement est en forme… Intro encore plus pêchue que d’habitude selon moi…La Miss est sur le côté et saute déjà comme une folle sur cette intro…Elle est dedans, déjà très concentrée…Elle danse, bouge, sautille…Puis entre en scène . Cheveux détachés, la robe en dentelles d’Aurillac (chouette alors), les chaussures noires qu’elle porte depuis Landerneau, elle entame son show comme à son habitude enchainant ses trois premiers titres à fond…

Nol a une bonne pêche, une énergie communicative mais je ressens que sa voix n’est pas au mieux… Sur certaines notes, elle est un peu moins en voix que d’habitude… enfin, il faut être un peu habituée pour l’entendre…le quidam n’y aura certainement vu que « quick »… On devient difficile avec l’habitude, mais c’est aussi ce qui fait qu’on ne se lasse jamais de ces concerts car il n’y en a jamais deux pareils avec elle…Suite Sudarmoricaine, Whiskey in the Jar (très pêchue et joli partage avec ses musiciens) et Tri Martolod en cœur avec le public…sans oublier ce petit bout A CAPELLA de Tri Martolod qui depuis 2 ou 3 concerts charment le public… un petit délice à consommer sans modération.

Une belle énergie sur ces trois premiers titres, malgré un son pas terrible, des difficultés pour Nol avec ses foutus oreillettes qui sont un véritable supplice pour elle… et des signes permanents aux ingénieurs du son pour régler le son des instruments…

Nol nous dira d’emblée qu’elle s’excuse si elle est un peu à l’Ouest mais elle vient juste de rentrer du Québec à 6h ce matin et elle est un peu déboussolée (on imagine bien la difficulté que c’est d’enchaîner une nuit dans l’avion et un concert tel que « Bretonne »). Enfin, personnellement, moi je la sens à ce moment du concert plus pêchu que d’habitude, elle développe une belle énergie très communicative… Les gens autour de moi chantent surtout sur Tri Martolod, frappent des mains, se dandinent…Ils sont semble t’il assez réceptifs…


Puis arrive l’heure de « Rentrer en Bretagne » et de « ma Bretagne quand il pleut »…deux petits moments de douceur qui vous bercent où la Miss laisse parler son cœur… Personnellement, j’ai un petit faible pour ces deux morceaux qui font ressortir mon sang breton. Le public autour de moi écoute religieusement… Peu chante mais beaucoup écoutent attentivement…Joli moment où Nol esquisse quelques notes de violons qui sont toujours pour moi des petits instants de dilettante tellement « je la sens concentrée pour bien faire dans ces moments là » … Je ris de voir sa tête et son regard bien concentrés sur ces cordes telles une enfant qui passe une audition d’instrument…


Puis « Amazing Grace »… concentration maximale, intériorisation…Nol rentre dans sa song… Je me laisse alors porter par sa voix qui s’améliore au fil des songs… Les aigus sont meilleures… encore un joli moment qui vous met la chair de poule et vous humidifie le regard… Les gens autour de moi sont aussi sous le charme. A la fin de la song, j’entends des petits commentaires du genre « joli grain de voix, qu’elle chante bien en anglais, c’est beau »…C’est là que vous vous dites, mission accomplie Miss…le public est sous le charme


Et là, surprise, pas de « Scarborough Fair »…Non, ce n’est pas possible, me dis je…elle a dû la changer dans la playlist et elle la chantera plus tard….mais non, elle ne nous la chantera pas…quel dommage !!! J’ignore pourquoi elle ne l’a pas fait mais çà a manqué. Peut être est ce dû à la tenue de ces aigus hier qui n’étaient pas au niveau de d’habitude…Peut être a-t-elle voulu préserver sa voix !!! enfin, pour nous, il y a eu comme un arrière goût d’amertume… Vite oublié grâce au dynamique « Bagad de Lann Bihoué »… Un bon bagad, mais moins participatif qu’à Landerneau… Et toujours ce son pas toujours bon et le problème des oreillettes…


Puis arrive l’heure de « Brest »… un Brest détonnant avec un jeu de lumière que j’ai trouvé particulièrement percutant dans ce ciel noir étoilé de Valognes…. La simulation des éclairs étaient particulièrement bien faite sur les « tonnerre de Brest ». J’ai adoré…

Le « Karantez Vro » où désormais le texte est quasiment maîtrisé…Joli moment avant mon chouchou de la soirée… « Dirty Old Town »… Je ne me lasse pas de ce petit moment country de musique irlandaise où Nol, coquine et séductrice, s’amuse, joue avec sa voix, son jeu de scène, le public… Je m’amuse sur cette song, comme une petite folle….


Puis le Ohwo, un bon Ohwo sans erreur… avec un public participatif qui chante assez bien…Le concert défile à une vitesse grand V, on oublie tout…les douleurs, les soucis, les malheurs…1h30 de bonheur et de douceur…
Présentation des musiciens sur l’intro de « Sunday Bloody Sunday »… un peu rocambolesque…Nol se trompe dans les présentations… Ce soir, Michel Yves Kochmann joue de la batterie avec sa guitare… Elle est à l’Ouest dira t’elle…c’est le décalage horaire… Beaucoup de rigolades entre Nol et ses musiciens pendant cette présentation. A noter encore ce soir…l’absence de Bridget…Je crois vraiment que Bridget a quitté définitivement Fred… Notre grand ami en est tout triste…

Puis « Sunday Bloody Sunday », très pêchu encore… Dommage encore que le son ne fut pas des meilleurs…saturations des basses, batterie trop forte qui couvre sa voix… une bonne énergie de toute la team qui a bien plu au public qui applaudit chaleureusement… Nol profite de ses instants, l’émotion dans le regard… On la sent un peu fatiguée… normal avec cet emploi du temps de ministre


Premier rappel : Siuil a Ruin (avec là encore des soucis de son), un « Dans les prisons de Nantes » de folie où petits et grands chantent et dansent (excellente dynamique sur cette song) et bien sûr, le moment tant attendu du public et des enfants « La Jument de Michao » qui ce soir recevra le bon nombre de couplets (de 10 à 1 sans erreur)… La fête bât son plein… Les gens sont contents. Nol, contente mais fatiguée, remercie sa team technique avec des erreurs dans les prénoms… Emue, elle salue le public avec sa team. Fred a le sourire… je pense qu’il est content de sa soirée.


La belle s’en va…le public la rappelle…elle reviendra faire un bout du « Bro Gozh ma zadou » A Capella… pour le plus grand bonheur du public qui apprécie. Bien sûr, ce n’est pas la communion de Landerneau mais un joli moment avec les normands… Personnellement, j’ai trouvé ce « Bro Gozh » un peu speed, façon Aurillac… Je l’aime mieux plus lent comme à Landerneau

En conclusion, un bon concert… Belle énergie de la Miss qui se donne de plus en plus au fil des concerts, des notes aigues un peu fragiles ce soir, des soucis de sons et d’oreillettes qui perdurent de concert en concert, un bon public réceptif et participatif, un joli partage… Seul petit regret : « Scarborough Fair »…
Dernier détail : Côté Mademoiselle de la Gamelle, c’est le micro qui ce soir a failli dégager sur « Sunday Bloody Sunday », il a oscillé d’avant à l’arrière, hésitant à tomber… mais elle l’a rattrapé de justesse

A la fin du concert, nous essayons de nous retrouver : les cops partagent une petite mousse pour se remettre de leurs émotions . Nous échangeons nos impressions. J’appelle ma Nini qui attend avec impatience des news puis je me mets à la recherche de Ludo que je retrouve à l’endroit où aura lieu des potentielles dédicaces . Beaucoup de gens attendent mais personne ne sait si elle viendra…

On discute un peu de chose et d’autre en attendant d’en savoir plus. On échange nos impressions du concert… Les gens attendent toujours…. Le président du festival annonce qu’elle viendra signer dans 25 minutes après le cocktail de rigueur… Nous patientons : la Miss viendra, pile à l’heure…. Remarquable, non… Elle refusera de signer assise derrière la table, préférant aller au contact des gens. Pendant près de 30 minutes, elle signera billets et albums entourés d’un imposant service de sécurité. De loin, nous l’observons, se faisant mitrailler de flashs… Quelle patience !!! La plupart de ceux qui souhaiteront une dédicace seront servis ; nous retrouvons Patinette, Margot, Emilie et Elo qui ont réussi à avoir une dédicace et dire un petit mot à Nol…


Nol s’en ira après un dernier coucou à notre égard et quelques échanges de plaisanterie concernant ses oreillettes . Nous nous regroupons et nous dirigeons vers la sortie du stade afin de rejoindre nos véhicules…
Encore une jolie soirée comme je les aime. Les concerts se suivent et ne se ressemblent pas… Un concert qui passe toujours trop vite et après lequel vous vous demandez « A quand le prochain ? »
avatar
Tweetie
Bretonne Tour
Bretonne Tour

Date d'inscription : 19/07/2011
Age : 55
Localisation : Près des étoiles

http://nolwennastaronelove.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum