{Tournée Bretonne} Landerneau (Finistère) 25 Juin 2011

Aller en bas

 {Tournée Bretonne} Landerneau (Finistère)  25 Juin 2011 Empty {Tournée Bretonne} Landerneau (Finistère) 25 Juin 2011

Message par Tweetie le Dim 24 Juil 2011 - 16:36

Merci à Chouchou de Org pour son Méga CR ;)


Hello…tout le monde…En ce lundi ensoleillé, me voilà encore gazée et la tête pleine d’étoiles venir vous compter l’épopée de ce fou week-end breton en compagnie de mes compagnes habituelles, Norka et Rérénou… , mais aussi avec nos deux jeunes poupettes, Alice et Anaïs, qui expérimentent pour la première fois avec nous une épopée Nolwennienne avec route, hôtel, kifs en tout genre… Deux générations qui vont devoir cohabiter trois jours et partager folie et délire, joie et larme, excitation et fatigue… enfin tout ce qu’on peut rencontrer quand on se met sur les traces de la belle…



Vendredi 24 Juin :Me voilà donc vendredi dernier sortie de mon lit à 5h du matin pour aller rejoindre mes deux cops au Lilas… après avoir esquivé les traditionnels embouteillages parisiens, je retrouve ma Rérénou, bons pieds, bon œil (malgré sa vésicule défaillante… ) qui déjà se pose un tas de questions sur « Est ce qu’il va faire froid en Bretagne ? Tu crois que je peux mettre un pantacourt ? Je vais peut être avoir froid ? Je vais prendre ma polaire … » , tout cela sous l’œil amusé de son petit JP qui savoure son petit déjeuner tout en nous regardant nous préparer… Quant à Nini, elle est sous la douche… Je patiente donc en attendant que mes cops se préparent et c’est vers 7h30 que nous décollons avec la Norkamobile, direction l’Ouest et le bout du monde… On appelle nos deux poupettes qui déjà sont sur le pied de guerre… et prêtes à nous rejoindre Place d’Italie… c’est donc vers 7h45 que nous partons direction la Bretagne… La voiture est pleine à craquer (heureusement que la Norkamobile a un grand coffre)… car la jeunesse voyage avec beaucoup de fringues et les anciennes avec beaucoup de médocs et d’oreiller… pour soigner les vieilles douleurs (n’est ce pas ma Rérénou… ).

L’ambiance est à la fête, Bretonne tourne déjà dans la Norkamobile, nos deux poupettes sont toutes excitées à l’idée de ce week-end de fou, Réré vérifie et revérifie qu’elle n’a rien oublié , Nini est aux commandes et moi en bon copilote… je gère mon GPS… Il faut dire que le début de cette route ne m’est pas inconnue puisque la Bretagne et moi, on se connaît déjà depuis un certain nombre d’années… Premières escales techniques au Mans : on se ravitaille un peu et changement de conducteurs…Me voilà aux commandes de la Norkamobile… Derrière c’est le délire, Rérénou tente de survivre à nos deux poupettes qui la charrient gentiment… Alice branche son « IPOD » sur la Norkamobile, musique à fond (les oreilles de ma Nini s’en rappellent encore ) et nos deux poupettes, entre deux « smousss » aux copains restés à Paris, chantent, complètement excitées par ce week-end… La route défile sous un ciel mi-voilé, mi-ensoleillé puis nous arrivons en région « Bretagne »… Un petit « Rentrer en Bretagne » s’impose… Anaïs se met à chercher « les cheminées mégalithes, la bouse mouillée… ». C’est vers midi que nous ferons notre petite escale déjeuner du côté de St Brieuc… Notre Rérénou nous refait le menu pour maintenir à flot sa vésicule et nous, on se dévore un traditionnel Steak-Frites… Petit détour sur les hauteurs de St Brieuc pour un premier regard vers la mer… l’odeur de l’iode…Les poupettes et Rérénou se découvrent une passion pour la botanique au milieu d’un champ d’orge qui aura eu le plaisir de garder la sacoche de l’appareil photo de Rérénou…Oui, Rérénou est comme le petit poucet…elle sème pour qu’on la retrouve…

Nous poursuivons notre chevauchée vers Landerneau, rêvant devant les panneaux des villes bretonnes aux consonances connues, Dinan, Dinard, Guingamp, Plancoët, Perros-Guirrec, Landivisiau… Ce n’est que vers 16h que nous arrivons sur Landerneau… les poupettes veulent immédiatement aller repérer les lieux du concert… elles sont déjà à DONF… Nous cédons à leur pression et nous nous mettons à la recherche de l’Espace St Ernel… Heureusement que la signalisation était là car le GPS ne connaît pas… GLOUPS… Et là, oh, surprise !!! Nous switchons en mode Hallucinés… Nous découvrons un énorme hangar, perdu au milieu d’entrepôts industriels… Aucun panneau, aucune entrée, une esplanade qui devrait dans l’avenir ressemblé à un parking… Les poupettes n’arrivent pas à y croire… « Ce n’est quand même pas là que Nol va chanter… j’hallucine grave là… Ce n’est pas possible »… Elles se ruent vers des espèces de hublots pour être bien sûr…Oui, oui, il y a des gradins et un grand espace vide avec une scène… C’est donc bien là… En bonnes philosophes que nous sommes, nous tâchons de les rassurer…rien n’y fait…Elles pensent que l’on s’est trompé… On reprend la voiture, on erre parmi les entrepôts… on interroge des autochtones qui nous confirment que c’est bien là… Les poupettes sont KO sur place… Elles sont en mode VENERE se demandant qu’elle va être la réaction de la Miss en voyant cela… Nous continuons notre travail de mamie et maman gâteau pour les rassurer…mais rien n’y fait… Leur sourire a disparu, laissant place à de l’inquiétude et du stress…Même Rérénou a dû mal à rester optimiste… Nini et moi essayons de rassurer tout ce petit monde, mais c’est dur… Un peu désabusés, nous rejoignons notre hôtel à Plougastel-Daoulas, le pays des fraises… Petite Anaïs est tellement « chocked » qu’elle en oublie sa valise devant l’hôtel… Heureusement, maman Mumu veille sur la petite troupe et récupère l’oubli… Installation un peu longue car nos poupettes doivent se changer et se refaire une beauté (c’est cela la jeunesse), et hop direction la mer… Nous cherchons une plage mais rien de bien terrible à proximité… Nous échouons donc sur une plage de galets face à la rade de Brest, totalement désertes mais excessivement ventées… La plus courageuse d’entre nous met ses orteils dans l’eau pendant qu’Alice et moi, nous exerçons aux ricochets… Rérénou bricole avec son appareil photo, enfin ce qu’il en reste et Nini s’oxygène… Puis nous filons sur Brest car nos deux poupettes ne connaissent pas… Petite détour par la rade, la Carène, le château, la rue de Siam, l’avenue Jean-Jaurès… et dîner dans une brasserie « alsacienne »… (Eh oui, certains et certaines de ce forum doivent s’en souvenir de cette brasserie, un certain soir venté après St Renan…). Rérénou nous refait la carte, le sketch de l’Augmentin pour sa vési… et nous nous rassasions devant de belles assiettes bien pleines… Nous essayons alors de planifier notre journée de demain…Dur, dur quand il y en a qui veulent se reposer, d’autres se promener au marché, d’autres se faire bronzer et d’autres visiter Crozon… je n’ose vous détailler les discussions à n’en plus finir… Dur, dur la cohabitation à 5… Repues, nous retournons direction notre hôtel… Anaïs est cuite de chez « Cuite », Alice est en mode « vivement demain avec Nol » et Nini et moi aspirons à une bonne nuit de sommeil… mais Rérénou en a décidé autrement… Voilà ti pas qu’elle tombe sur la « Françoise Hardy » de sa jeunesse qu’elle a tant aimé… et là voilà chantant et dansant aux sons des songs de sa jeunesse… impossible de la coucher… même au lit, elle continue de chanter et danser…Epuisées, Nini et moi renonçons et retrouvons Morphée alors que Rérénou continue sa life jusqu’à plus d’heure… On est loin des problèmes de santé ma Rérénou…



Samedi 25 Juin : Annif de Rérénou et concert de NolSamedi… 8h45… Je me lève… Rérénou est déjà éveillée… Je lui souhaite logiquement son annif… les smouss pleuvent déjà sur son portable qui fonctionne encore… Nini ne décolle pas de chez Morphée… On s’active : douche, petits déjeuners, maquillages des poupettes et hop, direction Plougastel-Daoulas… Petite visite du centre… le marché pour Rérénou et ses fraises, la pharmacie pour ma petite Alicette, le tabac pour Nini, le musée de la Fraise pour Anaïs (dommage, il était fermé) et boutiques de souvenirs… Rérénou se met à parler de Nol et du concert à Landerneau…une chance la responsable de la boutique est de Landerneau…elle est au courant…lol. On se ravitaille pour le soir et retour à l’hôtel pour réajuster le maquillage des poupettes… Il faut être belle pour tite Nol, même si le lieu ne s’y prête pas…

Fin prêtes, nous nous dirigeons vers Landerneau non sans un petit détour vers la salle pour voir s’il y a une petite effervescence… Personne à l’horizon… et rien ne bouge… les poupettes espionnent à travers les hublots… Le matos est là, prêt à recevoir la Miss. Nous décidons donc d’aller déjeuner (car la soirée risque d’être longue). Nous finissons dans une jolie petite crêperie au dessus de l’Elorn… non sans que Rérénou nous fasse le coup de la petite andouille pour son JP… Très typique la crêperie… Rérénou, ce coup-ci nous crée carrément un nouveau menu… elle innove : la carte s’adapte donc à Rérénou…Oui, oui, je vous l’assure… Il faut le voir pour le croire…en tout cas, nous on s’adapte très très bien à la carte… Merci au caramel au beurre salé et autres délicatesses bretonnes…

14h45 … Rérénou est au bord du désespoir…Son portable ne réceptionne plus les messages et elle ne peut plus envoyer de smoussss… dur, dur de passer son annif sans portable…hein, ma Rérénou… Les poupettes ont la soupape en effervescence… elles veulent retourner à la salle et voir ce qui s’y passe… On s’y rend donc… Nous croisons le sieur fred qui arrive au volant de sa tuture, immatriculée 44… Nantais oblige…Il est tout seul. Nous laissons les poupettes et retournons chercher « Marie » à la gare… Le soleil est là et il commence à faire chaud… Notre petite « Marie » arrive à l’heure… Embrassades de rigueur et qui voyons nous descendre du train…notre petite Nol accompagnée de ses musicos… Petit bonjour de rigueur…elle nous demande si çà va…quelle question çà va toujours quand on va la voir… puis elle se dirige vers son minibus…Laurent Cokelaere, tout guilleret, se moque de mon tee-shirt marin…prétextant que j’ai copié sur lui…C’est faux, c’est lui qui a copié sur moi….en tout cas, c’est très sympa de nous avoir fait ce petit clin d’œil . Nous rejoignons la Norkamobile et emmenons « Marie » découvrir ce lieu si mythique… et retrouver nos poupettes. Nos poupettes ont le sourire, elles sont au soleil et bronzent (ou brulent, n’est ce pas Anaïs)… Elles sont ravies car elles ont vu Nol arrivée et ont pu lui tenir un peu la jaquette… nous nous installons donc sur nos petits sièges de pêcheur pour 3 bonnes heures d’attente. Cà rigole, çà cause, çà délire…les autochtones arrivent, de tout âges et de tout horizons, beaucoup d’enfants, quelques têtes connues : Titoon, sa moitié , Cathy, Soisic, Bouchon… et d’autres. On patiente. Vers 19h, la sécurité libère les fauves… Petite course pour essayer d’avoir une barrière pour mon petit dos… on atterrit côté gauche face à Fred…le centre étant déjà occupé par des VIP (n’est ce pas Alice !!!!). Rérénou et moi-même re-déplions nos sièges et nouvelle longue attente dans une chaleur quasi insupportable… Nous sommes un peu éparpillées et en profitons pour causer avec nos voisinages. Je fais connaissance avec Nicole, la sœur d’Isatis qui semble t’elle, nous a reconnu… (très contente d’avoir fait connaissance de ta soeur ). Il faut dire qui ne connaît pas Rérénou en Nolwennie…lol. On cause de Nol, de l’album, de nos périples, c’est très sympa malgré une chaleur intenable, pire qu’un sauna… Le temps passe, des « Nolwenn » se font entendre puis les lumières s’éteignent…


Le concert :

Entrée de Fred, Robert et Kevin qui nous jettent immédiatement dans l’ambiance bretonne… la mer, le phare…tout y est… Robert est déjà au top de son art… Quel talent !!! Fred, son kilt et sa mouette semblent en forme… Kevin imperturbable et concentré… Puis entrée des deux Laurent et de Michel-Yves… et bien sûr Miss Nol…très émue et visiblement en forme… Petite robe noire Manouche aux reflets dorés, chaussures noires, queue de cheval…elle entame avec ferveur la Suite Sud Armoricaine. Le public est déjà chaud : il vibre, chante et danse déjà avec elle… On oublie la chaleur et le reste et on se laisse entraîner… Fin du premier titre, Nol est déjà très applaudie… qu’il fait bon d’être en Bretagne… Elle est déjà en nage…nous aussi… quelle énergie, quelle chaleur humaine, quelle ferveur… Puis Nol, très coquine, entame « Whiskey in the Jar »… le public semble apprécié le côté désuet et coquin de ce titre… Nol se donne, les musicos aussi… c’est l’effervescence, une jolie communion avec un public qui semble t’il, n’attendait que sa venue… On enchaîne sur Tri Martolod… les enfants agitent les drapeaux, chantent, dansent… Nol fait chanter le public et se délecte de ce qu’elle voit et entend… c’est un plaisir à voir et à entendre… Il est impossible de rester insensible à cela… Quand le « bonjour Landerneau » résonne dans sa gorge, l’émotion est palpable… elle est en sueur mais tout cela est secondaire… elle est heureuse, le public est heureux… un délice à voir…petits et grands sont en osmose… Enorme standing Ovation… Ses larmichettes ne sont pas loin… enfin pas faciles à savoir si ce sont des larmichettes et des reliquats de sueur… mais on s’en fiche…c’est l’émotion et le partage qui comptent… les titres s’enchainent comme la semaine dernière à Aurillac, la même playlist avec une seule inversion de titres... entre Sunday Bloody Sunday et Brest… Vient alors « Ma Bretagne quand il pleut », tout en douceur… le public chante toujours, les mains se balancent…c’est l’osmose quasi parfaite… Puis « Rentrer en Bretagne »… toute en émotion, c’est le cœur de Nol qui parle là…elle en est émouvante et craquante… S’enchaine alors le Nolwenn Ohwo, version celtisante… Curieusement, je l’ai trouvé moins celtisant que la semaine dernière… plus proche de la version originale… C’est peut être moi ou alors je l’ai entendu différemment de la semaine dernière. Je suis toujours aussi perplexe sur l’emplacement de ce titre dans la play list…coincé entre « Rentrer en Bretagne » et « Amazing Grace »… J’ai un peu de mal à entrer dans « Amazing Grace », immédiatement après Ohwo… mais bon, ce n’est juste que mon avis…

Que dire de « Amazing Grace » et « Scarborough Fair »… Deux pépites à garder … A Aurillac, je découvrais, là j’ai apprécié… Il suffit de vous laisser porter par la sonorité de sa voix et vous vous envolez… Je me suis payée le luxe de scruter le public sur ces deux titres… Il était à l’écoute, bouche bée, un peu médusée, hypnotisée par cette voix… ce petit bout de nana qui il y a deux minutes vous mettait le feu à la salle sur un « Ohwo »…

Puis arrive l’heure du Bagad de Lann bihoué… La salle chante encore, le public connaît les paroles, petits et grands se trémoussent, frappent des mains, fredonnent… C’est beau à voir, c’est la fête, pas un Fest Noz mais juste la fête… un petit moment de bonheur où tout s’oublie…

Le « Brest » fut bien évidemment un Brest de folie, à l’unisson avec le public… Les « tonnerres de Brest » jaillissaient de toute part à en faire trembler les tôles de ce grand hangar… Grand moment sur « Karantez Vro » où toute la Bretagne chantait en cœur et en breton… Puis vient le moment de mon premier gros coup de cœur de la soirée… le Dirty Old Town… que j’adore tout simplement… le côté groove qu’elle y met, l’énergie et le plaisir qu’elle a à chanter cette song sont un plaisir à entendre et à voir… une pure pépite. Elle enchaine alors sur ce « Je ne serai jamais ta parisienne » qui sortira de son cœur… toute sa passion, son vécu pour la Bretagne, son enfance étaient présents… Joli moment, encore tout en partage avec le public... qui chante toujours et qu’elle fait chanté…

Petit retour nostalgique sur « HN »… que je maintiens à dire fait un peu bizarre dans cette playlist… mais bon…c’est son choix… Une nouvelle fois, elle se plante sur cette song pour notre plus grand bonheur car c’est toujours l’éclate quand çà se produit… A croire qu’elle le fait exprès… enfin, ce n’est pas très grave et çà nous donne une occasion de l’aider car à chaque fois, elle vient vers le public pour qu’il l’aide…

Arrive alors l’heure de mon GRAND coup de cœur de la soirée… SUNDAY BLOODY SUNDAY… où elle arrache tout… Malgré la chaleur et l’intensité de ce qu’elle a déjà donné, elle poursuit en nous livrant une song splendide et endiablé… J’ai trop adoré

C’est la fin du concert…Chauds applaudissements…Nol ce soir se délecte de ces ovations à répétition…Elle est heureuse… moins essoufflée qu’à Aurillac, je l’ai trouvée aussi plus en communion avec le public… petit reproche qui sans doute disparaitra au fil des concerts ; un peu trop de coup d’œil sur l’Ipad… Il faut dire qu’on avait l’Ipad en plein dans notre axe de vision… c’est peut être cela aussi

Vient ensuite le premier rappel… qui s’est fait un peu attendre… car il a fallu réajuster le maquillage de la Miss avec la chaleur qu’il y avait… un nouvel instant de grâce sur « Siuil A Ruin » puis « Les Prisons de Nantes » dans un univers de folie, de communion parfaite. Vient ensuite « la Jument de Michao » avec toutes les années de 10 à 1 avec un petit bonus pour la 5ème année… Nol ne sachant plus où elle en était… Tous les enfants, nombreux dans la salle, chantaient et dansaient… Rérénou, moi et Nicole (sœur d’Isatis) entamons une danse bretonne avec les petits doigts… ce qui nous a valu un petit sourire de Nol et un clin d’œil de félicitations… Sacrée Nol…c’est quand que tu t’y mets aux danses bretonnes sur scène… La salle entière est en nage, Nol, les musiciens, la foule dégoulinent de sueur mais les gens sont heureux et souriants… un dernier moment d’émotions poignant sur le Bro Gozh, chanté à l’unisson au moins sur le refrain par les Bretons… derniers bisous, derniers regards…Nol a du mal à quitter la scène, elle y est bien… elle regarde ce public l’œil brillant… le bonheur est à ses pieds… elle s’en délecte… Quelle fierté pour moi de la voir ainsi… elle a réussi à faire lever et chanter un public entier non constitué de fans assidus… C’était vraiment beau à voir cette communion, ce partage total, cet engouement d’un public pour cette artiste dont je suis si fière de pouvoir soutenir… Petit coup de chapeau à Nol pour son implication aux instruments (violon, flûtiau, tambourin) : je l’ai trouvé très appliquée ce soir malgré le magnifique lancer de flûtiau dont elle nous a gratifiés…

Grand coup de chapeau aussi à Mr l’ingénieur du son qui a su dompté les tôles de ce hangar à concert… J’ai trouvé le son excellent, mieux qu’à Aurillac et la batterie couvrait nettement moins la voix de Nol et épargnait nos oreilles…

L’après-concert :

L’après concert sera digne de ce que nous connaissons habituellement…les sourires hébétés, les yeux dans le vide, les compliments, les fans sur leurs nuages, l’excitation… Eparpillés, nous nous précipitons vers la sortie des artistes pour essayer de l’apercevoir. Comme à son habitude, elle se fera attendre… ce qui permettra à Rérénou de se paumer, à Nini, trop inquiète de ne pas voir Rérénou, de courir et de se faire une belle entorse au pied et à nos poupettes de laisser leur taux de Délirium s’épanouir… Elle sortira 1 bonne heure après la fin du concert, visiblement pressée, mais sous l’injonction des enfants et du public encore présents, elle s’approchera pour signer pendant une dizaine de minutes des autographes et dispenser des sourires… Elle s’excusera même de ne pas pouvoir signé à tout le monde car dit-elle, elle doit se lever tôt pour enregistrer l’émission sur les phares… De notre côté, nous l’apercevons de loin et nous nous préparons à une hola digne de son nom… Elle nous remerciera par la fenêtre de sa voiture, dispensant sourires et bisous comme elle seule sait le faire…

Nous rejoignons la Norkamobile…à 6 ce coup ci car « Marie » dort avec nous ce soir…Merci Messieurs les gendarmes de ne pas vous être montrés… Nini a un œuf en lieu et place de la cheville, les poupettes nous dévoreraient tout crues si on leur trouve pas quelque chose à manger… Quant à Rérénou, elle veut ses fraises… Nous filons donc au Mc Do local se restaurer… Bien bien les cheeseburgers/frites à minuit… Direction l’hôtel, légèrement entassés… On se refait une fois encore le concert…ce qui nous a plu, ce qui nous à moins plu… On console Alice qui a aimé ce concert mais qui regrette tant son Cat. Anaïs est cuite : elle tombe comme une masse… Nini soigne son œuf, légèrement inquiète pour la lever du corps du lendemain… Quant à Rérénou, elle galère avec son portable…ben oui, son portable n’a pas marché de la journée….donc pas de smousss pour son annif…Pauvre Rérénou

Nos yeux étoilés se ferment… sur ces images de Nol en communion avec la Bretagne… les mélodies résonnant dans nos têtes

Réveil un peu lent pour tout le monde… On a dû mal à croire que c’est déjà fini et que nous devons rentrer…. Chacun prolonge à sa manière le départ de l’hôtel… On finira par partir vers 11h. On dépose notre petite « Marie » à Brest sous un soleil resplondissant, pour qu’elle puisse reprendre son train et le cœur lourd mais heureux, nous reprenons la route de la région parisienne. Nous essayons de voir quelle sera notre prochaine date, organisons de nouveaux plans… Petite Alice a le cœur gros…elle ne reverra pas Nol de l’été … because Athènes… Elle réalise que çà sera sa seule date de l’été… nous la consolons en lui mettant son « Cat », ce qui nous vaudra une nuée de larmes à l’arrière de la Norkamobile et une consommation importante de kleenex, à l’écoute de « You Get Me »… dure, dure pour moi, l’unique conductrice de la Norkamobile en ce jour…qui ne peut pas pleurer en conduisant… Un petit arrêt à Rennes pour se restaurer et rendre une dernier hommage aux avant-derniers « Augmentin » de Rérénou avant son opération… C’est vers 16h30 que nous laissons nos poupettes au cœur bien triste Place d’Italie et que nous ramenons Rérénou dans ses Lilas…

Je conclurais ce long et ennuyeux CR par un grand Merci à tous et à toutes pour ces grands moments que vous me faites vivre. C’est un réel bonheur que de vous connaître… et de pouvoir partager ces instants avec une artiste que nous aimons tous…

Merci à toi Nol de fédérer une telle effervescence autour de toi, de ce que tu es en tant qu’artiste et femme… C’est un réel plaisir que d’être à tes côtés… encore une fois et d’avoir pu vivre cette date de Landerneau qui gardera une place toute particulière dans mes souvenirs. Je n’aurais pas voulu manquer pour tout l’or du monde, ce premier grand rendez-vous avec la Bretagne, terre de mes ancêtres et de mon cœur…

Attentive et perplexe à Aurillac la semaine dernière, je suis ressortie totalement conquise de Landerneau… et impatiente de la prochaine date qui sera pour moi, Cosnes sur Loire…


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Tweetie
Tweetie
Bretonne Tour
Bretonne Tour

Date d'inscription : 19/07/2011
Age : 58
Localisation : Près des étoiles

https://nolwennastaronelove.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum