Mtv

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mtv

Message par isatis le Mer 16 Jan 2013 - 20:45

Traduction de l'itw de MTV


Des souvenirs d’enfances de la Bretagne ont amené la chanteuse française à suivre son cœur, jusqu’au sommet


Nolwenn Leroy était une chanteuse-compositeur escaladant les charts en France.
Elle a eu plusieurs singles numéro 1 et son 1er album a été disque de platine. Pour son 4ème album elle a décidé de prendre un assez grand risque. Elle a enregistré un album avec 4 titres en breton, l’ancien langage celtique qu’elle a entendu pendant qu’elle grandissait dans sa Bretagne natale, une région dans le nord ouest de la France. Le reste des chansons est un mix inattendu de sonorités celtiques modernes et de chansons modernes avec une influence celtique comme le Dirty old town des Pogues. Avant de sortir Bretonne, les gens lui ont dit qu’il trouverait un public seulement en Bretagne. Ensuite il a passé 7 semaines en tête des ventes et s’est vendu à plus d’1 million d’exemplaires.

A présent elle prend un nouveau grand risque avec une version éponyme de cet album disponible depuis le 8 janvier aux USA, où elle est virtuellement inconnue. Elle le fait avec la même sincère conviction that led hear to do it the first time et le sentiment est contagieux.

Il était spécialement difficile de résister à ses récents débuts américains au Drom, à NY. La voix classiquement entraînée de NL vous transporte instantanément, mais ne pensez pas aux Celtic Woman. Particulièrement live, elle est un peu plus rock’n’roll que ça, avec un don pour illuminer les racines celtiques with a gift for illuminating the Celtic roots in the music we listen to today. Dans notre itw, elle a insisté sur le fait qu’il n’y a pas besoin d’être Irlandais ou Breton pour aimer l’influence des racines sur ses sonorités. Les Français sont d’accord. Est-ce que les Américains pourront être les prochains à succomber à son savoir faire celtique ?

Comment est-ce de grandir en Bretagne ?

Il est peut-être difficile pour vous de comprendre ce qu’est réellement la Bretagne. Je chante en breton sur l’album, le breton est une langue. C’est une langue très importante en Bretagne. C’est une langue très ancienne. Elle est toujours parlée même si le français est la langue officielle. Quand vs allez en Bretagne, ce n’est pas comme si qqn allait vs parler en breton. Les gens le parlent à la maison, avec leur famille, avec leurs amis. Il y a des écoles spéciales, c’est pour ça que la langue est toujours vivante, où il l’enseignent.

C’est une langue que mes parents ne parlaient pas mais c’est important pour moi parce que j’ai entendue quand je grandissais. J’écoutais des chanteurs qui chantent en breton, j’écoutais de la musique celtique. Ce sont des souvenirs d’enfance, des choses que j’ai toujours dans mes oreilles. C’est le genre de choses qui t’influence bcp, ce que tu vas faire de ta vie et quel genre d’artiste tu vas devenir, dans mon histoire.

Et c’est ce que je voulais faire, juste rendre hommage à cette musique et ces chanteurs de mon enfance et enregistrer cette bande son parfaite de ce que la Bretagne représente pour moi. Vs savez qu’on l’appelle la Madeleine de Proust. Proust était un écrivain et c’est une expression. Ce sont les odeurs et les sons que vs vs rappelez toujours de votre enfance. Ce sont des souvenirs d’enfance qui ne sont pas vraiment précis, mais quand vs entendez qqch ou voyez qqch, le temps s’arrête.


Quelle chanson de l’album vs rappelle le plus de souvenirs ?

J’aime Mná na Héireann, Woman of Ireland. J’aime la chanson. J’aime la version que les Chieftains ont enregistrée, un fabuleux groupe irlandais. C’est une chanson qui est vraiment magique. Et il y a aussi des chansons d’Alan Stivell, c’est un chanteur breton. Il a vraiment tout changé dans la musique celtique. Il a été le 1er à avoir l’idée d’aller dans le répertoire traditionnel, prendre les chansons traditionnelles et y mettre des instruments modernes et donner cette vibe moderne.

Alors, quand j’ai fait cet album, j’ai dit je vais enregistrer cette musique que j’ai toujours aimée et en faire ma propre version, la rendre moderne dans un sens et la ramener aussi à la musique pop, parce que pour moi c’est très lié. Je ne voulais pas qu’elle soit trop traditionnelle. Je voulais lui donner une nouvelle couleur.

Est-ce que c’était un geste audacieux pour vous de mettre des chansons en breton ?

Oui c’était très audacieux dans un sens, parce que ce n’était pas qqch qui était attendu.

Vos précédents albums en français ont eu pas mal de succès.

Oui, mais pas tant que ça. Mais mon dernier album, avec Adele, a été l’album le plus vendu en France en 2012, ce qui est incroyable, parce que quand je suis arrivée avec ce projet les gens ont dit, ouais, c’est une chouette histoire, c’est différent de ce qu’on entend à la radio, mais tu sais c’est seulement pour une niche de gens. Cela va avoir bcp de succès en Bretagne.

Mais vs ne devez pas venir de Bretagne pour aimer cette musique. Cela touche qqch de profond en soi d’une manière sincère et spontanée. Probablement parce que, je vous parlais avant de mes souvenirs, il y a bcp de nostalgie dans cet album. C’est qqch qui est vraiment présent sur l’album. Vs pouvez les sentir, ces souvenirs, cette sorte d’hommage au passé, à ces chansons traditionnelles, à l’histoire d’une terre. Je pouvais sentir ces gens…Ns vivons dans une société où les gens veulent revenir à leurs racines. Cela les fait se sentir bien. Vs savez, quand vs vs sentez perdu dans votre vie, retourner d’où vs venez, c’est qqch que ns ressentons tous dans notre vie.

De quoi parlent certaines de ces chansons, ces chansons qui sont en breton ?

Il y en a une qui s’appelle Tri Martolod. C’est un gros hit. C’est une chanson de marin, en fait. Cela parle de 3 marins, tri martolod veut dire 3 marins. Ensuite il y en a une autre qui s’appelle Karantez Vro. C’est une chanson, en fait un poème, écrit par cette femme merveilleuse en Bretagne qui s’appelle Angela Duval. Elle a bcp fait pour la langue bretonne. Elle a écrit de magnifiques poèmes.

Ce poème a été adapté, mis en musique, et c’est une chanson qui parle de l’amour qu’elle a pour sa terre. Elle est tombée amoureuse de cet homme mais à un moment donné elle a dû prendre une décision entre le suivre, elle aurait dû quitter sa terre et aller ailleurs avec lui, et elle a préféré rester en Bretagne. Elle a sacrifié sa vie amoureuse pour rester en Bretagne, parce qu’elle aimait tellement la Bretagne qu’elle ne pouvait pas imaginer vivre ailleurs. C’est une superbe chanson.

Vs ressentez un lien personnel avec cette chanson ?

Oui et bien, en fait, j’ai dû quitter la Bretagne. J’ai grandi là-bas et ensuite j’ai eu ce moment dans ma vie comme bcp d’enfants de mon âge où mes parents ont divorcé et ns avons dû quitter la Bretagne et c’était un moment très difficile. C’est ce qui m’a probablement donné envie de retourner vers ces souvenirs d’enfance, parce qu’à un moment j’ai dû avancer. Je crois que ça a été une sorte de thérapie je dirais. Vs savez, arriver à 30 ans. C’était difficile de repenser à ces années, parce que c’était assez douloureux et l’album a été un bon moyen pour moi de faire la paix avec toutes ces années, et finalement, de me rappeler de toutes les bonnes choses et pas des mauvaises. Les bonnes choses c’est ce qui m’a influencée, c’est la musique.

Sortir un album en breton en France c’était un risque, mais maintenant vs prenez un nouveau risque en sortant un album aux USA. Comment vs sentez-vs par rapport à ce risque ?

Vs prenez toujours un risque avec votre musique. Vs espérez toujours la meilleur mais vs ne pouvez jamais savoir à l’avance. Quand vs commencez à faire qqch, vs ne pouvez pas prédire un succès ou un échec. Alors, quand les gens en France me demandent, quand tu enregistrais l’album savais-tu que ça serait un succès ? On ne fait pas de la musique pour ça. Bien sûr, vs désirez qu’il plaise à bcp de monde. Mais vs pouvez seulement espérer au mieux. Je n’en avais pas grand-chose à faire du risque. La seule chose qui importait c’était d’être en accord avec moi-même, être sincère et spontanée et de donner qqch de sincère au public. Mais à présent, je dois avouer que c’était risqué.

Aux USA par contre, c’est très différent. J’ai passé 1 an en Amérique quand j’étais plus jeune, à l’âge de 15 ans. J’étais étudiante en échange en Ohio, alors l’Amérique a toujours été ma 2ème maison dans un sens. Cette année-là j’ai tellement appris sur les autres personnes, sur moi-même aussi et ce que je voulais faire de ma vie.

Alors à présent cela signifie tellement pour moi de revenir aux USA, pas en tant que Nolwenn l’étudiante en échange, mais en tant que chanteuse faisant son travail. Ma famille d’accueil me demande depuis 10 ans, comment ça se fait qu’on ne peut pas trouver ton album ici et je leur dis vs voyez, c’est pas si simple pour un artiste européen.

Vs avez Whiskey in the jar sur l’album. Quelle est votre version préférée de cette chanson?

Oui, en général ce sont les groupes de rock qui la reprennent le plus. C’est pourquoi je la voulais sur l’album. Il n’y a pas bcp de filles qui la font. C’est vraiment une sorte de chanson masculine. C’est pour ça que j’aimais l’idée de la chanter. Thin Lizzy est probablement la meilleure qui a été enregistrée mais ma version favorite est celle du pub/bar juste au coin, vs voyez ? Vs allez simplement là-bas et commencez à danser. C’est une super chanson de pub. C’est une chanson de beuverie, ce qui est très important dans la musique celtique vs savez ?

Est-ce que c’est une part de la culture en Bretagne ?

Oui ça l’est. Ns avons ce qu’ils appellent les Fest-Noz, ces sortes de soirées-fêtes, où vs avez ce groupe et il vient et commence à jouer et les gens entrent dans la danse. C’est presque comme qqch de tribal. C’est génial comme la tradition est toujours vivante. C’est qqch quand vs y allez et même si vs n’avez pas la tête à ça vs vs prenez au jeu. Cela rassemble les gens et ce qui me plaît dans cette musique.

Alors, dans cette version américaine de l’album il y a une chanson des Pogues. Êtes-vs une fan ?

Je suis fan. Ils étaient à Paris pour un concert il y a un mois à Paris et c’est un groupe incroyable. Et vs savez, pour moi, je ne voulais pas que cela soit un album veltique au 1er degré, car il y en a pleins. Je voulais qu’il soit plus large, plus grand. Pour moi, Kate Bush a été bcp influencée par la musique celtique. Vs pouvez le sentir dans sa musique. Quand j’écoute Florence Welch – j’adore Florence & The Machine – vs pouvez le sentir au son des instruments qu’ils choisissent, la harpe. Ou aussi des groupes comme Mumford and Sons.

Si vs voyagez à travers la France et que vs arrivez en Bretagne, comment vs savez que vs êtes en Bretagne sans regarder les panneaux ?

C’est le paysage, vs approchez de la fin de la terre. Vs avez quelques départements, et celui où je suis née s’appelle le Finistère, qui une fois traduit veut dire la fin de la terre. C’est là que la magie commence. Il y a juste qqch dans l’air. La Bretagne est remplie de légendes et d’histoires, vs savez, Merlin et le Roi Arthur et les Chevaliers de la Table Ronde. Cette légende, une partie se déroule en Grande-Bretagne, mais une partie se déroule en Bretagne. Ns avons cette incroyable forêt de Brocéliande, où toutes les légendes se déroulent. Vs arrivez en Bretagne quand vs commencez à rêver ou à voir des choses qui n’existent pas. Vs devez vs laisser aller, vs voyagez, mais vs voyagez dans votre tête aussi. C’est l’état d’esprit dans lequel je suis quand je retourne en Bretagne.
avatar
isatis
Bretonne Tour
Bretonne Tour

Date d'inscription : 19/07/2011
Age : 48
Localisation : Au bout de la terre

http://nolwennastaronelove.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum